Crusader of Azeroth

Venez vous plongez dans le monde d'Azeroth où la guerre fais rage! Vous pouvez devenir chef d'une race, simple seigneur ou encore paysans (pas mal tout en faite, assassin, soldat, fermier...) /!\
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Capitaine et gentlemen [Validé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Korkud

avatar

Messages : 113
Pièce d'or : 27066
Date d'inscription : 25/03/2012
Race : Humain
Métier : Seigneur
Classe : Boucanier

Feuille de personnage
Niveau: 1
Expérience:
3/75  (3/75)
Équipements et Compétences:

MessageSujet: Capitaine et gentlemen [Validé]   Mer 29 Mar - 19:26

Nom du personnage : Malkoc

Prénom : Korkud

Âge : 48 ans

Faction : Pirates(neutre)

Race: Humain

Classe: Boucanier

Métier: Capitaine de Navire

Type de Personnage: Seigneur

Description physique : Né d'une famille paysanne de Westfall, Korkud est de taille moyenne, aux alentours de 1m70, mais il possède un haut du corps très développé de par ses gênes de fermier. Son passage dans l'Armée de Stormwind durant la 1er guerre lui permis de développer ce corps et il possède maintenant un physique impressionnant. Cependant, son âge se voit facilement de par sa barbe blanche et son visage façonner par les longs voyage en mer. Korkud n'est donc plus à son apogée mais il ne faut tout de même pas le sous-estimer. Côté vestimentaire il porte généralement un tri-corne noir bordé de bronze complémenter d'une chemise sombre surmonter d'une veste brodé de soleil en bronze, le tout surmonté d'une large ceinture servant a accrocher des objets utile tel que des munitions, des cartes ou des couteaux de lancé. Le tout complété d'une autre ceinture autour de la taille pour y accrocher le fourreau de son sabre.(

Description Psychologique : Korkud est un homme de nature stoïc ne montrant que très rarement des émotions spontané. Ceci découle de son passage dans l'Armée Stormwindienne ou il apprit que les émotions ne servait généralement qu'a compliqué une situation. Dans les moments tranquille, le Capitaine aime a discuter avec des gens plus instruits que lui de par sa naissance modeste et son manque d'éducation. Ces discussions lui permette d'en apprendre plus sur le monde car il ne peu le faire lui-même, ne sachant lire un document plus élaboré qu'une carte. Le Gaillard n'était pas un homme ambitieux de nature mais les évènements récents et l'état actuel du monde lui on donné des idées et il compte bien faire ce tout ce qu'il peu pour laisser sa marque sur le monde.

Histoire : Citation de Interview avec le Capitaine Malkoc du Undermine Express

Jeunesse
Je suis né le deuxième mois de l'Été de l'an 570, sous le règne de Adamant III de la Maison Wrynn. Quatrième fils d'une famille paysanne, mon avenir semblait destiner à bien peu. Les dix-sept premières années de ma vie se passèrent sur la terre familial dans le Duché de Westfall, d'abord en tant que petite nuisance demandant nourriture et attention, puis comme laboureur dès mes dix ans. Cela semblait être le début d'une existence monotone et sans surprise jusqu'à ce que, durant l'automne de mes dix-sept ans, une rumeur commence à circuler a propos d'une menace venant de la Province des Morasses Noires. Cela ne changea d'abord rien à ma vie jusqu'à l'année suivante, en 588 du Calendrier du Roi.

Cette année-là, le Roi Adamant III signa un décret disant que l'Armée de Stormwind comptait doubler ses effectifs et que tout les volontaires étaient les biens venus. Mon père sauta immédiatement sur l'occasion de se débarrasser d'une bouche à nourrir et me força à faire le voyage jusqu'à la capitale pour m'enrôler. Si les archives n'ont pas été détruite j'imagine que vous pouvez encore trouver mon formulaire de service avec un "X" en bas de la page comme preuve de signature.

Début de carrière
Ou en était-je? Ah oui, l'enrôlement. De par la paix qui régnait sur le Royaume depuis des décennies, la plupart des citoyens n'était pas du type guerrier et relativement peu de gens répondirent à l'appel. C'est probablement l'une des seuls raisons pourquoi l'on accepta un jeune pauvre comme moi. L'Armée de Stormwind a cette époque était formé majoritairement de la haute société et était une force professionnelle avec de haut standard  physique et académique. Déjà a ce moment je savais que quelque chose clochait pour qu'on prenne ma candidature, ce qui fût confirmer lorsque celle-ci fût retenu.

L'Entraînement débuta immédiatement et l'on me donna des quartiers dans l'Ancienne aile militaire de la ville. Pour un gamin de la campagne, tout ce que je voyais était pour moi nouveau et spectaculaire et je ne manquais pas de m'interroger sur l'histoire et l'architecture des grands bâtiment de la ville. Cependant j'appris bien vite a calmer mes ardeurs car chaque question était vu par les sous-officiers de la petite-bourgeoisie comme une occasion de me rappeler que j'étais de la vermine.

A part mes problèmes avec la petite noblesse, l'entraînement se passait bien car ma puissance physique était déjà bien développé par le travail de ferme et parce que malgré mon manque d'éducation je n'étais pas plus un idiot a l'époque que je ne le suis aujourd'hui. Ce qui m'inquiétais en cet hiver de 589 c'était que chaque semaine je pouvais voir des Compagnie quitter la ville pour la Province des Morasses Noires et que l'on n'avait plus jamais de nouvelle d'eux.

La Formation de ma Brigade s'acheva a l'Été 589 et notre première mission était de servir de garnison pour Moonbrook, a Westfall. Une parade fût organiser pour célébrer le départ des six nouvelles brigades et c'est sous les regards de la foule - et de la famille royale - que nous prirent la route pour ma terre natale. J'aurais dût être excité de retourner dans mon patelin mais en vérité je n'avais jamais mis les pieds a Moonbrook et de toute façon j'étais trop occupé a admirer la femme du Prince Liane pour penser à la maison.

Lorsque nous sommes arrivé a Moonbrook, la garnison composé presque entièrement de Chevalier de la Confrérie du Cheval ne prit même pas la peine de nous expliquer la situation et parti directement pour le front. Enfin, officiellement nous n'étions pas en guerre mais ceux faisant parti de l'Armée savait que quelque chose se passait même si personne ne nous avait encore mis au courant. Le Brigadier-General nous fît monter des défenses rudimentaire autour de la ville mais bientôt l'entraînement reprit de plus bel. Par ailleurs je suis presque certain que ma famille savait que j'étais a Moonbrook mais personne ne vint jamais me rendre visite.

Guerre des Gurubashi
Au printemps de 590 notre brigade reçu une missive en provenance de la capitale : Nous étions maintenant officiellement nommé la 4e Brigade de Westfall et dans deux semaines d'autre recrue viendrait prendre la relève de garnison. Quant à nous, en tandem avec la 3e Brigade de Brightwood, nous devions partir pour le Col de Yorgen et établir une position défensive au sud de celui-ci, dans la Jungle de Stranglethorn. Une fois arrivé au nord du Col, nos renforts furent source de nouvelle surprenante : les régiment qui avaient été envoyé aux Morasses Noires étaient de retour. J'appris alors que les rumeurs étaient fondé car une race de sauvage a la peau verte était soudainement apparu dans les marais. Ceux-ci se battait avec une férocité inouïe et plusieurs centaine de nos compatriotes ne reverraient jamais leur famille, cependant le Roi avait déclaré l'Expédition un succès car plus aucune trace de ces monstres n'était visible.

Malgré le succès néanmoins, les escarmouches démontrèrent que l'Armée n'était pas prête pour une quelconque guerre d'envergure malgré son équipement et son entraînement. C'était la raison pour laquelle moi et mes compagnons de la 4e Brigade étions envoyé a Stranglethorn : l'Empire Gurubashi avait eu vent des problèmes subit par le Royaume face a un couple de millier d'envahisseur. Adamant III avait donc décider de faire une démonstration de force pour rappeler aux Trolls qui était la puissance incontesté du continent.

Ma première expérience du combat eu lieu alors que nous traversions le Col. Le vent du Sud était chaud et la sueur faisait lentement glisser mon casque jusque devant mes yeux. C'est alors que je venais tout juste de le remettre en place que des trolls apparurent dans mon champ de vision. Ils devaient être une centaine tout au plus et ne restèrent pas longtemps, juste assez pour lancer leurs haches et repartir en fantôme. Quelques uns furent tuer par nos archers avant d'avoir eu le temps de fuir.

Durant deux jours ces attaques continuèrent jusqu'à ce que nous arrivions finalement dans la jungle elle-même. Déjà nous avions perdu plusieurs centaine d'homme de par la maladie et les attaques trolls mais pourtant maintenant que nous étions sur leur territoire, les trolls semblait avoir disparu. Le Commandant de l'Expédition, Lord Hildom, nous ordonna de débuter la construction d'un camp fortifier et c'est exactement le moment que les guerriers de la tribu Thunderbreaker attendait pour passer a l'attaque.

Dans la mêlée qui s'en suivit, je ressentis pour la première fois ce que cela faisait de tuer, bien qu'avec la portée d'une lance je n'étais pas si près de mon ennemi que j'aurais pu l'être. Grâce a la protection des murs a moitié complet et la résistance du contingent de lancier dont je faisais parti, nos archer purent mettre en déroute les lanceurs de hache trolls, ce qui poussa le reste a battre en retraite également. C'était ma première véritable bataille et ma première victoire mais loin d'être la dernière. J'avais pris goût a la sensation de panique accompagnant le combat.

Le Fort fût compléter en une semaine et c'est avec beaucoup d'originalité qu'il se fît appeler Fort Hildom. Celui-ci devait nous servir de base d'opération et dépôt de ravitaillement mais avec les trolls se trouvant encore dans le Col, aucun convoi ne pourrait venir de toute façon. C'est pour cette raison que le Seigneur demanda des hommes pour nettoyer nos arrières et je me porta volontaire sans hésiter simplement pour ressentir de nouveau l'excitation du combat.

De par mon évidente volonté à vouloir me battre, l'on me donna le rang de Sergent et le commandement d'une dizaine d'homme. Grâce a l'entraînement rigoureux je connaissais les bases mais dans ces quelques premiers jours la seule chose que j'avais en tête c'était de retrouver la sensation amener par un bain de sang et dans ma folie je perdis la moitié de mes hommes. Dans les derniers jours de l'opération, mon escouade et moi prirent contacte avec une colonne armée venant du Nord, c'était la 1er Brigade de Redridge qui venait grandir les rangs de notre expédition.
Une fois la route de ravitaillement sécurisé, une routine s'installa : maintient des fortifications, patrouilles, entraînement, attaque surprise de tribus trolls, rincer et répéter. C'est durant cette période que les trois brigades furent rassembler sous la même étendard et renommé la Légion de Strangleronce. Au même moment nous apprenions a mieux coordonner ensemble pour un future affrontement décisif avec les Gurubashi.

Cette confrontation eu finalement lieu l'année d'après, l'Automne de 591, lorsque Lord Hildom mena la majeur parti de la Légion vers le sud, en direction du Lac Nazferiti. En effet nous avions reçu la confirmation par nos éclaireurs que les Gurubashi étaient enfin sorti de derrière leurs murailles pour venir en aide a leur tributaires et qu'ils rassemblaient une armée sur la rive Nord du Lac. Le plan de notre Seigneur était de détruire ce qui était déjà mobilisé avant que le reste ai le temps d'arriver et que nous soyons véritablement écrasé par leur nombre supérieur.

Nous avions déjà patrouiller l'endroit durant notre occupation de la région et l'on connaissait donc l'endroit où campait l'Armée troll : sur la berge, avec le lac pour garder leur arrière et une colline abrupte au nord de leur position pour forcer une armée a passer par une mince bande de terre en cas d'attaque. C'est ainsi que deux bataillon furent choisi pour remonter la rivière sur des radeaux durant la nuit pour les attaquer d'un endroit inattendu. Je faisais parti de l'un de ces bataillons.

Le plan était simple, nous avions avec nous une dizaine de Conjureur et des centaine de longue torches éteinte. Dans le silence le plus complet nous dérivions le long de la plage en plantant des torches dans le sable. Le moment venu, nos barques furent rediriger vers la terre ferme et moi et mes compagnons descendirent en faisant le plus de bruit possible alors que les magiciens allumaient soudainement toutes les torches, faisant croire a un débarquement massif. Au même moment, une centaine de cavalier entamèrent une charge sur le flanc gauche de l'Armée Gurubashi désorganisé. Dans la confusion, leur Commandant ordonna de battre en retraite sur la colline pour prendre des positions défensive en hauteur et c'est a ce moment que le reste de la Légion se dévoila, caché sur la pente inverse. Le morale des Gurubashi s'effondra presque instantanément. En mon sens, ce fût plus un massacre qu'une bataille mais a l'époque je m'en souciais peu.
Bataille de Lac Nazferiti:
 

La Première Guerre
La Bataille eu exactement l'effet escompté, devant cette humiliation de leur suzerain Gurubashi, les tribus Trolls de la Jungle se fracturèrent et perdirent toutes cohésion. Quant a l'Empire, elle serait trop occupé a rétablir son hégémonie sur Stranglethorn pour penser a passer a l'offensive. Le morale était haut dans la Légion après cette grande victoire et pour la première fois depuis mon départ de Westfall j'osa fraterniser avec les gens de mon escouade, ceux sous mon commandement direct. La Nouvelle année arriva bientôt et avec elle une Brigade vint prendre la relève au Fort Hildom pour surveiller nos gains. Quant à nous, nous étions convoquer a Stormwind pour un triomphe en notre honneur.

Mais en sortant de la Forêt d'Elwynn ce n'est pas une cité en joie qui nous accueilla mais bien un royaume en deuil. La Plaine devant les murailles était rempli de cadavre de ces bêtes vertes dont nous avions entendu parler ainsi qu'une autre race d'énorme brute ayant une peau de cuivre. Parmis ceux-ci se trouvait également des milliers de fantassin et des chevaliers mort avec leur monture. Il n'y avait pas seulement que des morts ce jour-là cependant car l'on aurait dit que toute la nobilité d'Azeroth se trouvait au milieu du champ de bataille en une longue procession. Sur le moment, je ne comprenais pas mais j'appris plus tard qu'ils rapatriaient le cadavre d'Adamant III qui avait péri durant la bataille, brisant les rangs Orcs avec une charge de cavalerie qu'il mena lui-même.

Ce jour-là, pas de repos malgré notre longue route, nous furent immédiatement affecté a la tâche de nettoyer le carnage et d'enterrer les braves héros et de brûler les corps de ces monstres qui osait s'en prendre a notre royaume. Le lendemain point de repos non plus car en tant qu'unité militaire la moins amoché de la Capitale, il nous revint de servir de protection lors du couronnement du Roi Liane et de la Reine Talya. Bientôt notre expérience lors de la Guerre Gurubashi nous força a servir de mentor aux nouvelles unités de conscrit appeler pour contrer la menace de la Horde ayant déjà prit le contrôle d'une bonne partie des Morasses Noires.

L'Année suivante notre Légion fût reformé lorsque des éclaireurs rapportèrent qu'une armée Orc avançait vers Goldshire alors que la majeur parti de nos forces était déjà occupé a Redridge. Entre temps j'avais troqué la lance pour l'Épée et le bouclier grâce a ma paie de Sergent. Nous étions mieux entraîné, plus discipliné et un peu plus nombreux que les Orcs lorsqu'on les intercepta aux alentours de Val-de-l'Est et pourtant ce ne fût pas une victoire facile. En effet, malgré nos rangs serrer la rage des Orcs leur permettait de créer des failles dans nos lignes et je perdis beaucoup d'amis ce jour-là. Le prix fût élevé mais Elwynn était sauvé pour le moment et j’obtins une nouvelle fois une promotion au rang de lieutenant malgré mon humble naissance. En effet, sous l'impulsion de sa femme et surtout devant l’agrandissement rapide de l'Armée de Stormwind, le Roi Liane leva les restrictions de classe sociale concernant les rangs de sous-officier.

La fin d'une ère
Vous savez déjà comment se déroula le reste de la Première Guerre n'est-ce pas? Malgré plusieurs victoire, notre nombre et notre territoire diminuait alors que la Horde semblait inépuisable. Cependant ce qui changea vraiment le cours des choses fût l'assassinat du Roi Liane en l'an 597 qui mit le haut commandement en désarroi a un moment critique de l'effort de guerre. Lothar prit bientôt la Régence mais il était trop tard et bientôt nous nous battions pour le contrôle de la Capitale elle-même. C'est une bataille qui était perdu d'avance et bientôt nous suivions Lothar dans la retraite jusqu'au port où une flotte nous attendait pour fuir vers les Royaumes du Nord. Dans la confusion de la retraite la Reine fût capturé et tué par des chevaucheurs de loup Orc, je pouvais le voir clairement d'où je me trouvais sur le navire qui avait accepter de me faire embarquer.

C'est a ce moment que la vie décida de me lancer une autre surprise car, alors même que nous quittions le port, le Capitaine du Nefarious Pergatory où je me trouvais décida de changer de cap et se dirigea vers l'Ouest au lieu du Nord. L'Équipage avait perdu tout espoir et ne voyait pas comment les royaumes du nord pouvaient espérer vaincre la Horde alors qu'Azeroth avait échoué et je dois dire qu'a l'époque j'étais du même avis. Le lendemain matin je remarqua que nous n'étions pas les seuls a avoir prit cette décision, trois autres bateaux étaient visible a l'horizon.

Bientôt nous mettions pieds a terre sur une île perdue, personne ne semblait y habiter et la crique permettait de camoufler facilement le navire si jamais on partait a notre recherche. Les trois autres navires se décidèrent avec hésitation a venir nous rejoindre et notre nouvelle vie débuta sur cette terre inconnu peuplé de basilisk. Au départ nous étions tous motivé a fonder une communauté auto-suffisante mais au final personne n'était véritablement intéresser a s'essayer a l'agriculture sur une île avec un écosystème aussi peu hospitalier. Chacun décida alors de reprendre la mer et de se joindre a la flotte marchande d'Undermines.

Marine Marchande et Piraterie
Pendant plusieurs années, je passais donc ma vie comme simple matelot sur un navire marchand et malgré les nouvelles arrivant de loin, notamment la défaite de la Horde et l'internement des Orcs, je ne ressentais aucune envie de changer de vie. Pourquoi retourner faire ma vie sur un continent ruiné par la guerre alors que j'étais bien en mer? Ma carrière progressa lentement mais surement jusqu’à devenir capitaine de mon propre navire au début de la quarantaine.

Puis au tournant de l'An 612 je retournais sur la petite île qui nous avais d'abord accueillit et j'y trouvais autre chose que mon humble demeure : une flotte de navire de guerre et une centaine de nouveau habitants. Leur Chef, le Duc Falrevere, se présenta et me parla de son plan pour lui et ses réfugier. Terroriser les mers et se faire un peu d'argent du même coup. L'excitation du combat me manquait et de toute façon je n'avais pas vraiment rien a perdre alors je me joint a son groupe, la Voile Sanglante, avec l'accord de mon équipage. La construction du Bastion de la Voile Sanglante débuta et l'île fût renommer Plunder Isle. De la partaient tout les navires de Falrevere et c'est aussi là que toutes les richesses capturé dans les attaques étaient amené.

La routine reprit bientôt ses droits malgré ma nouvelle occupation plus dangereuse, la plupart des navires n'ayant que peu envie de résister lorsque sous la menace des canons. Le temps passait, le monde changeait et je me retrouvais une nouvelle fois prisonnier des circonstances. J'étais Capitaine de mon navire mais étais-je Capitaine de ma destinée? Je décida donc, au dernier mois de l'hiver de l'An 620 de renommer mon navire le Queen Talya's Revenge et de commencer a façonner ma légende ... et le reste, vous le connaissez déjà, monsieur le journaliste.

Compétences : Berserk lv 1, Tourbillon de lames, Choc Martial

Compétence de base: Armes lv 2 (+1 lv grâce a la comp basique)

Aura : Aura de précision

Arme/s : Sabre, bouclier

But dans la vie : Laisser sa marque dans les livres d'histoire, restaurer le Royaume d'Azeroth.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Capitaine et gentlemen [Validé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Capitaine Flam
» Ma prèz ! [validé]
» Nouveau Capitaine Vostroyen
» Atia Silverswell, Ranger-Capitaine des fils de Quel'Thalas
» Guide du capitaine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Crusader of Azeroth :: Hors-Jeux :: Fiches de personnages-
Sauter vers: